Performance et jeu Thiagi – 2016

Performance et jeux Thiagi
Animé par Bruno Hourst
Ingénieur formateur enseignant chercheur
Auteur de nombreux ouvrages liés à l’approche de la pédagogie
www.mieux-apprendre.com Le 7 et 8 juillet 2016 à Autrans

• Les objectifs
• Définir ce qu’est la performance pour un consultant-formateur à partir d’une définition de la performance proposée par l’intervenant ;
• Comment mettre en œuvre concrètement cette performance chez nos clients ?
• Découvrir comment les jeux Thiagi peuvent faciliter l’élaboration collective de la réflexion sur les 2 objectifs précédents

• Contenus

Découvrir Thiagi

Explorer le thème de la performance à travers la découverte de jeux de Thiagi. Sivasailam Thiagarajan, alias Thiagi, est l’inventeur des jeux cadres et de nombreuses activités pédagogiques interactives.

L’animateur de ce séminaire, Bruno Hourst, ne se positionne pas en expert en performance, mais en facilitateur permettant d’utiliser d’une manière cadrée l’intelligence collective des participants sur le thème de la performance, en s’appuyant partiellement sur les travaux et ouvrages de l’intelligence multiple (Howard Gardner).

Les jeux Thiagi sont des jeux animations multi-formats (cartes, photos, jeux cadres) favorisant la réflexion collective et permettant de produire ou acquérir de la connaissance. L’approche Thiagi s’applique de l’enfance à l’adulte et est développée aujourd’hui dans l’environnement professionnel.

Exemples de jeux Thiagi

• Jeu/activité « Combinaisons de connaissances ». Ce jeu-cadre stimule rapidement la production de nouvelles idées en fonction du thème choisi.

• Jeu/activité « L’étoile mystérieuse » : ce jeu permet de rechercher et de réfléchir aux différents éléments qui entrent en ligne dans une démarche de performance.

• Découverte des concepts de « 52 conseils à la carte », « 52 applications à la carte », « 52 photos à la carte » sur le thème de la performance ou un thème en cohérence.

• Jeu/activité « 1 = 10 » : il donne la possibilité de tirer parti des expériences réussies des participants concernant la performance.

La réflexion performance

Les jeux Thiagi ont abouti à produire une liste de conseils sur la thématique de la performance. Cette production s’est concrétisée par un ensemble de cartes conseils et cartes questions organisées par familles :
• Dynamique collective
• Vision Stratégie
• Opérationnel Méthode
• Innovation
• Posture état d’esprit
• Environnement Contexte

En savoir plus
> Site web de l’intervenant
> 
Vidéo
> Le jeu Thiagi

Bibliographie

Modèles de jeux de formation (Editions d’Organisation), en collaboration avec Sivasailam Thiagarajan

Jeux à thème de Thiagi (Editions d’Organisation), en collaboration avec Sivasailam Thiagarajan

Changement de paradigme et mutation managériale – 2013

Changement de paradigme et mutation managériale
Animé par Marc Halévy
Physicien, philosophe, prospectiviste
Auteur et conférencier
8 et 9 Juillet 2013 à Juliénas en Beaujolais (69)

• Les objectifs
Pour la première fois l’Aqcera accueil un prospectiviste de renommé internationale. L’objectif de ce séminaire de formation est de transmettre aux participants des méthodes leur permettant :
> d’appréhender les mutations socio-économiques de notre ère pour mieux accompagner les entreprises dans leur management
> Adapter son offre commerciale et ses pratiques pour pérenniser son activité

• Contenus

Tout à inventer !

“2013 sera une année difficile : l’ancien paradigme craque de partout et les institutions et dinosaures de l’ancien monde n’ont plus les moyens de financer le “faire-croire”. Et quelle joie ! Quelle joie d’avoir cette nouvelle page blanche où nous pourrons inventer enfin le troisième millénaire. Cessons de nous lamenter sur la mort de cette Modernité et de ses valeurs et idéaux fantasmagoriques qui, depuis la Renaissance, ont fait leur temps et sont usés jusqu’à la corde.

Nous devons d’urgence entrer dans une logique de décroissance économique et démographique car une profonde logique de raréfaction des ressources bon marché s’est installée. L’ère de la frugalité intelligente et jubilatoire peut commencer.”

Marc Halévy nous délivre dans un premier temps le résultat de ses travaux en plongeant dans l’histoire de nos civilisations. Ainsi les naissances et les fins de civilisations sont décortiquées avant d’aborder notre ère. Homme et parcours atypique, Marc Halévy effectue cette délicate synthèse entre histoire, sciences, philosophie et économie pour dresser le constat que nous vivons l’exceptionnelle phase temporelle de bifurcation, ce point de carrefour où deux paradigmes se croisent. “Nous vivons une fin de cycle semblable au passage du Moyen-âge à la Modernité (XVème s.)“

Ainsi la ligne rouge, le modèle de civilisation en fin de cycle croise le modèle naissant la ligne verte. Mais cette “zone de turbulence“ voit naître des résistances analysées avec science et méthode en 4 ruptures majeures :
> La rupture écologique
> La rupture noétique
> La rupture technologique
> La rupture éthique

Mais comment renaître et reconstruire ? Comment rebâtir un monde ? Ici intervient la force du prospectiviste et de la créativité fondée sur le savoir.

Marc Halévy propose 8 leviers de déploiement dont quelques axes majeures : > La fin de la massification et du bon marché qui finit par coûter cher au profit des marchés de niches et micro niches
> Le passage de l’économie du matériel à l’ère de l’immatériel à forte marge
> Innover pour augmenter la valeur d’usage
> Passage de l’économie de pillage à l’économie d’agilité
> Développer la procentration des entreprises, se développer par les potentialités internes et non les opportunités extérieures
> Pratiquer la réticulation et passer du modèle pyramidal au réseau organique
> Relocalisation des ressources

• Applications
Afin d’opérer une mise en pratique concrète de cette approche, la seconde partie du séminaire est consacrée à l’étude des applications concrètes pour l’association AQCERA et les sociétés de conseil participantes.

L’improvisation – 2012

Comment improviser et mettre en scène son discours
Les 9 et 10 juillet à Autrans en Vercors

• Les objectifs
Il s’agit de transmettre aux participants des méthodes et outils leur permettant de :
> Accroitre l’impact de leur communication verbale et non-verbale.
> Réagir aux imprévus grâce aux techniques d’improvisation.

• Contenus
Improviser, c’est quoi ? – Les 3S
> Sincérité : parler vrai avec émotion
> Spontanéité : soyez enthousiasme et convaincu
> Simplicité : faites court et simple
Les bases d’une bonne improvisation
> Gardez votre calme : gérer son trac (respiration, sourire)
> Gagnez du temps : ne pas confondre improvisation et précipitation
L’art de raconter des histoires
> L’impact auprès du public est bien plus important : tout le monde aime qu’on lui    raconte des histoires, les histoires se retiennent facilement et sonnent vraies
> Les avantages pour l’orateur
> Une bonne histoire : du vécu du suspens et une histoire récente
L’improvisation structurée
> La situation
> Les conséquences
> Votre recommandation
La formule IMPROS
> I pour Imperturbable
> M pour Méditez
> P pour Persuasion
> R pour Restreindre votre impro
> O pour Observez ce qui vous entoure
> S pour Soyez enthousiaste

• Intervenants
Animé par Ciryl Gély, formateur, acteur et auteur de pièces de théatre (Ecole de la Rue Blanche, grand prix de l’Académie Française du Jeune Théâtre en 2005).

Développement durable, développement désirable – 2011

Intégrer à nos pratiques un Développement Désirable
Les 7 et 8 juillet à Autrans en Vercors

• Objectifs
Acquérir des connaissances sur les enjeux du développement durable et ceux plus spécifiques des secteurs d’activité des participants (service, conseil, formation) pour :
> Partager des pratiques inspirantes
> Identifier les pratiques professionnelles responsables de son secteur
d’activité
> Savoir structurer son engagement responsable
> Définir un plan d’action personnel
> Définir les engagements de l’Aqcera vers un développement durable

• Contenus
Le Développement Durable et vous : identifier et partager comment chacun se situe par rapport au DD
> Outil : cartographie du passage à l’acte.
Pour situer les enjeux et les pratiques inspirantes, une présentation interactive a eu lieu en plénière sous forme de quizz et d’échanges
Séances en sous-groupes :

qu’est-ce qu’un consultant – formateur responsable ?
> Les enjeux spécifiques du secteur
> Définir les impacts sociaux, environnementaux et économiques du
consultant
> Identifier ses parties prenantes et leurs attentes

analyse des pratiques actuelles de chacun
> Les points communs, par ex. La relation client, le respect d’une éthique,
les déplacements, les supports de communication
> Les spécificités du conseil, par ex. capacité d’influence, devoir de conseil
et de la formation, par ex. la responsabilité auprès des
participants, du choix du lieu, des supports de formation, des conditions
matérielles (écoconception de l’évènement)
> Les spécificités liées aux secteurs d’activités, par ex. pour la
communication, la responsabilité du contenu du message envers les
consommateurs

Comment structurer une démarche responsable?
> Définir ses priorités
> Agir
> S’engager auprès de ses parties prenantes
> Communiquer responsable
> Mesurer sa performance RSE

En plénière : travail sur la définition de l’engagement de l’Aqcera vers un développement durable et notamment :
> Les principes DD/RSE à la charte éthique
> Les critères «responsables» au dossier de demande d’adhésion et au jury d’admission
> Rôle de l’Aqcera auprès des parties prenantes de la profession

• Intervenants
Animé par Frédéric Losfeld – NFL Conseil Innovant

La communication non violente – 2010

• Les objectifs
> Appréhender ses mécanismes et conditions d’émergence
> Découvrir comment produire des idées novatrices qui permettent de répondre aux attentes et exigences des clients.

• Outils
La Communication NonViolente et une approche simple et puissante qui permet d’améliorer nos relations à nous-mêmes et aux autres. Elle est utilisée de trois manières :
> La relation à nous-mêmes : clarifier ce qui se passe en nous
>  S’exprimer d’une manière authentique et entendable par l’autre
> Ecouter l’autre de manière empathique
Elle permet de développer, dans les relations interpersonnelles et dans l’animation de groupes, le dialogue, l’intelligence collective et la créativité.:

• Contenus
Les bases de la CNV et  travail sur la clarification de nos besoins :
> Les bases du processus CNV
> Transformation des jugements ;
> Liens avec notre métier de formateur / conseil (accueillir sans jugements ;
feedbacks ; apprendre à se ressourcer)
> Promenade guidée : s’exercer à l’observation ; ressentir ; prendre
conscience de ses Besoins ; prendre sa place dans son environnement
> Travail sur nos Besoins ; développer notre conscience de ce qui nous
habite, notre capacité nous ressourcer et à apprendre
Ecouter l’autre – S’exprimer de façon authentique et entendable par l’autre :
> La demande pour ouvrir le dialogue
> L’expression et l’écoute : exercices pratiques à partir de situations vécues
> Promenade guidée : s’exercer à l’expression et à l’écoute empathique «
« l’écoute empathique c’est marcher au rythme de l’autre, un pas en
arrière »
> Relecture de l’expérience dans ma posture de formateur / conseil
Formuler et recevoir des feedbacks positifs
Quel est mon prochain pas ?

• Intervenants
Animé par Françoise Keller, formatrice certifiée en CNV – Concertience

Le processus créatif – 2009

• Les objectifs
> Appréhender ses mécanismes et conditions d’émergence
> Découvrir comment produire des idées novatrices qui permettent de répondre aux attentes et exigences des clients.

• Outils
Introduire de la créativité dans son champ professionnel et en particulier dans la relation à ses clients, c’est à la fois apporter une méthode et une façon d’être différentes. Cela nécessite d’avoir des outils bien sûr, et surtout de se faire confiance et faire confiance.
> les techniques de créativité en elles-mêmes (brainstorming, techniques analogiques, …),
> l’ordonnancement des séquences du processus créatif (purge, divergence, convergence…)

Parmi les aspects moins tangibles, on trouve tout ce qui va contribuer à sécuriser les personnes pour qu’elles osent « se lâcher ». C’est là l’enjeu principal de tout processus créatif, sans lequel peu d’idées émergent, ou alors de basse valeur créative. Y interviennent notamment :
> une autorisation individuelle et collective à aller dans l’inconnu
> un cadre qui régit les règles du processus créatif : relations entre les personnes, traitement des idées, …
> une posture d’animateur qui doit simultanément garantir le respect du cadre et de ses règles, ne pas limiter l’expression des idées, avoir confiance dans le processus, en garantir le bon déroulement, …
> un contexte dans lequel se déroule le processus créatif.

• Méthode
Vivre en direct l’acte créatif et de regarder ensuite comment il s’est déroulé ! Au travers de séquences créatives simples, la personne et le groupe sont progressivement invités à vivre les aventures de la créativité : désir, ouverture d’esprit, curiosité, audace, création collective, recherche d’idées…

• Intervenants
Animé par Emmanuelle Brunot – Art-Développement

Le Cheval révélateur des émotions – 2008

L’objectif de la journée « le cheval révélateur » :
– découvrir la portée pédagogique de cette approche par une expérimentation personnelle et collective de l’inter-relation non verbale, de son omni présence, et de sa puissance.
L’animal plaçant naturellement la relation dans les émotions et énergies sans
masque, la connaissance mutuelle s’en trouve accélérée pour les groupes.

La deuxième journée a été consacrée aux échanges, à la réflexion et à la
production
 à travers différents ateliers d’un référentiel sur le thème
« consultant – client : l’empowerment ».

La relation avec les chevaux nous fait prendre conscience que la réussite avec
notre partenaire repose sur les mêmes fondamentaux ouvrant à l’empowerment :

> la responsabilité et l’autonomie à son stade d’inter-dépendance de chacun,
> la connexion à soi même et à l’autre,
> un mode de communication fondé sur le respect, le feedback constructif.

• Pédagogie
La pédagogie est celle du « détour » : à travers les réactions du cheval, révélateur du
rôle de son (ses) leaders dans l’inter relation, les stagiaires prennent conscience de
ce qu’ils transmettent, et des similitudes entre cette expérience et leur vécu
professionnel.
Le lien évident avec les pratiques professionnelles réside dans la qualité de la
rencontre et de la relation qu’un consultant peut avoir avec ses clients et ses
partenaires, et la qualité du travail du consultant pour accompagner son client dans
l’utilisation et l’expression de toute sa puissance, et celle de son projet.

• Intervenants
Animé par Jocelyne Lemarchand (ACT’RMC)
en collaboration avec Gérard Vasseur, comportementaliste équin des Haras Nationaux,
et Philippe Jury, formateur Heartmath en cohérence cardiaque.

Sophrologie, nouvel outil du consultant – 2007

Le thème
Formation innovante, concrète et opérationnelle par la pratique d’exercices de sophrologie afin de développer la résistance au stress, à la récupération d’énergie lors de situations nerveusement et physiquement difficiles.
Développement personnel par la prise de conscience de ses propres facteurs de stress, l’identification et le travail sur les qualités manquantes.
Initiation au travail de créativité collective ou brainstorming par une mise en situation de “seuil de conscience“.
Initiation au massage des mains.

Intervenante
Sylvie Lobrot, 17 ans d’expérience en entreprise, spécialisée en Gestion du stress, des conflits, développement personnel et collectif. Utilise la Sophrologie comme un outil et non une fin en soit.

GO & Management – 2006

Le stage commence par une belle journée ensoleillée.
Les Aqcériens arrivent et commencent à échanger les dernières nouvelles…

Les animateurs : Véronique PELLETIER et Bruno PASCAL  d’ALPHAGEST.

Les objectifs du séminaire :
Nous faire découvrir les principes séculaires du jeu de GO et nous faire saisir les liens possibles avec le management

Les bénéfices du séminaire

Outre le plaisir renouvelé de pouvoir tous se retrouver dans un endroit résidentiel hors de la bousculade de nos activités habituelles, les principaux apports e ce séminaire ont été les suivants :

  1. Le jeu de Go c’est avant tout un état d’esprit et un système de valeurs : un adversaire, sans en faire forcément un « partenaire », reste respectable : on se salue avant de jouer, on ne tue pas, on ne détruit pas, on « ne mange pas », on ne met pas « minable » l’autre (on devrait s’en inspirer pour le management).
  2. Le jeu de GO est un jeu de stratégie pour lequel il faut savoir développer « vision » et « anticipation » (comme dans le management).
  3. Le jeu de GO demande patience et humilité : il faut savoir attendre le bon moment, progressivement développer ses forces, mais aussi, on continue d’apprendre à chaque fois que l’on joue, on n’a jamais fini d’apprendre (comme dans le management)
  4. Enfin le jeu de GO est un jeu avec des règles et des techniques à maîtriser : l’intuition ne suffit pas, le bons sens ne suffit pas non plus, le mimétisme de l’autre encore moins (comme dans le management).Et puis, ce séminaire a donné envie à beaucoup d’entre nous de le pratiquer plus régulièrement.

Michel Allard

Se rencontrer soi-même pour rencontrer l’autre – Travail vocal – 2005

La pratique et l’apprentissage du travail vocal répondent au travail de base qu’est l’écoute.

Écouter c’est apprendre à créer un espace de résonance en soi, un espace d’ouverture et d’accueil. L’acte de chanter permet de travailler sur les trois niveaux physique, émotionnel et mental, plus celui – essentiel – de la relation à l’autre.

C’est donc une démarche exigeante de recherche d’authenticité, une remise en cause, un miroir de son état et une illustration de notre façon d’être avec les autres.

Il s’agit d’entendre et de se laisser habiter par un son pour pouvoir, ou oser, le restituer en harmonie avec un groupe tout en gardant sa spécificité, son identité propre et pouvoir prendre ainsi le très grand plaisir qu’il y a à chanter ensemble.

Intervenante : Tasie Cayrol, Psychologue, Thérapeute, Maitre-praticienne en Programmation-Neuro-Linguistique, Praticienne en thérapies éricksoniennes, Formatrice et Consultante en entreprises et institutions.

Bernard Chartier